Gagnants et Perdants de cette 4ème Journée de Premier League

Pas de vainqueur dans ce premier Derby du nord de Londres. Leicester et Crystal Palace dans le top 4. L’instauration de la VAR attise des controverses de part et d’autre. Wolverhampton chute à Goodison Park. Voici les Gagnants et Perdants de cette quatrième journée de Premier League. Cliquez ici pour parier

 


Gagnants


Crystal Palace

Une semaine après avoir aidé les Eagles à ramener les trois points face à Manchester United à Old Trafford, André Ayew a inscrit un but magnifique pour assurer la victoire (1-0) des siens à domicile contre Aston Villa. Notons que les Villans se sont vu refuser un but en fin de match sous l’intervention de la VAR. Après le succès la semaine dernière, Crystal Palace aligne une deuxième victoire de suite et pointe à une surprenante quatrième place.


Jamie Vardy

Que ce soit sa détermination, sa capacité à rester en place ou sa capacité à inscrire des buts, Jamie Vardy demeure l’un des meilleurs attaquants de Premier League. Samedi face à Bournemouth, Jamie s’est signalé d’un doublé lors du succès 3-1 des Foxes. Depuis le début de la campagne 2014-2015, Vardy a inscrit 83 buts en Premier League, et l’international Anglais a été directement impliqué dans les 14 derniers buts en Premier League de Leicester (12 buts, deux passes décisives).

Cristian Eriksen

Partira, ou partira pas, depuis quelques semaines l’avenir de Christian Eriksen reste toujours indécis. Mais le Danois ne semble pas pour autant perdre ses qualités. Toujours à Tottenham, à un moins de 24 heures de la clôture définitive du marché des transferts, l'ancien joueur de l'Ajax a allumé la première mèche de ce derby du nord de Londres sur une balle relâchée par le portier des Gunners. Et c'est un but qu’il n’oubliera d’aussitôt. Il s'agit de sa 50ème réalisation en Premier League, une première pour un joueur Danois dans ce championnat.

 

Perdants

Wolverhampton

Menés très rapidement au score suite à une réalisation de l’attaquant Brésilien Richarlison (5e), les Wolves étaient pourtant revenu au score grâce à l’international Tunisien Saiss (9e) mais Alex Iwobi transfurge d’Arsenal redonnait l’avantage au Toffees avant la mi-temps (2-1). Les Wolves pensaient bien avoir arraché un point à Goodison Park quand Raul Jimenez marquait de la tête (2-2) mais Richarlison étalait ses propres qualités aériennes deux minutes plus tard allant de son doublé pour offrir la victoire à Everton (3-2). Les hommes de Nuno Espirito perdent trois points et Willy Boly qui s'est fait expulser en toute fin de match pour un second carton jaune.

Chelsea, Arsenal, Tottenham et Manchester United

Hormis Liverpool et Manchester City qui se sont imposés respectivement 3-0 face à Burnley et 4-0 contre Brighton, aucune autre équipe du traditionnel « Big 6 » n’a réussi à prendre les trois points en cette quatrième journée de Premier League. Chelsea qui menait pourtant 2-0 à la mi-temps grâce un doublé de Tammy Abraham s’est fait rejoindre en toute fin de match suite à un but contre son camp de Kurt Zouma (2-2). Dans le derby du nord de Londres, Arsenal mené 0-2 est parvenu à arracher le match nul sur sa pelouse face au rival de Tottenham (2-2), au terme d'un derby qui a tenu ses promesses. Manchester United de son côté pensait avoir faire le plus dur en ouvrant le score par l’inévitable Daniel James avant de se faire rattraper juste au retour des vestiaires par Jannik Vestergaard (1-1).

VAR

L’instauration de la VAR cette saison en Premier League reste encore controversée. Et encore plus ce week-end avec des situations qualifiées d’inacceptables. Dans la rencontre entre Leicester et Bournemouth, le Belge Youri Tielemans a échappé au carton rouge pour une faute restée impunie après un dangereux tacle sur Callum Wilson. Aston Villa s’est vu aussi refuser l’égalisation sur une réalisation d’Henri Lansbury. Dans l’autre rencontre de ce week-end, West Ham s'est également vu refuser un penalty suite à une faute sur Sebastien Haller. L'introduction de la VAR dans la Premier League cette saison ne s'est pas bien déroulée et pour l’ancien arbitre Keith Hackett, « La pause internationale arrive à point nommé pour les arbitres de la Premier League, car ils ont beaucoup de difficulté avec le processus de la VAR. »