Les gagnants et les perdants des championnats européens

Il y a eu des étincelles à travers l’Europe ce weekend. Qui a gagné et qui a perdu ? Voici notre revue.
Les gagnants:

La Liga
Sept des dix dernières Champions League (dont les cinq dernières) ont été remportées par des équipes espagnoles. Malgré cela, la Premier League reste le championnat le plus suivi du monde grâce à sa nature plus compétitive. Il est généralement admis qu'en Angleterre, n'importe quelle équipe peut battre n'importe quel adversaire.
La Liga est encore loin d'atteindre ce niveau de compétitivité, mais elle est en route si l'on en croit les résultats des dernières semaines. Barcelone a samedi été accroché par l'Athletic Bilbao (1-1), son deuxième partage sur une série de trois matchs sans victoire. Quant au derby madrilène, le Real Madrid a dû se contenter d’un partage nul et vierge à domicile contre l’Atletico. Cela signifie que les Blancos n'ont remporté qu'un de leurs quatre derniers matchs. Incroyable !

La ville de Séville
Deux des plus grands bénéficiaires de cette nouvelle compétitivité dans la première division espagnole sont Sevilla et le Real Betis. Les deux équipes andalouses sont en pleine forme. Sevilla est troisième au classement, un point derrière Barça et le Real Madrid. Hier, le Betis a battu Leganés 1-0 pour se hisser à la cinquième place alors que Sevilla a battu Eibar 3-1 samedi.

Juventus
La Juventus a porté un grand coup aux chances de Napoli de remporter le Scudetto cette saison avec une victoire 3-1 à domicile. Cela donne six points d'avance à la Vieille Dame après seulement sept journées. Napoli a failli détrôner la Juve la saison dernière et semblait être le collectif le mieux équipé pour mettre fin à la domination éternelle de la Juve.

Ce weekend, les Napolitains ont mené 1-0 jusqu’à la 26ème suite à un but de Dries Mertens, mais ils ont capitulé en deuxième période pour perdre le match 3-1.

Les perdants:
Carlo Ancelotti
Depuis que Carlo Ancelotti a pris les rênes à Naples cet été, il a le défi de faire au moins aussi bien que son prédécesseur Maurizio Sarri. De plus, il doit être à la hauteur de sa propre réputation, celle d’un des meilleurs entraineurs italiens de l’histoire. Il lui reste encore beaucoup de temps pour redorer son blason, mais jusqu'ici, il éprouve beaucoup de difficultés. Sa défaite contre la Juventus est déjà sa deuxième en Serie A et son équipe n'a pu arracher qu'un nul 0-0 face au Crvena Zvezda lors de la première journée en Ligue des Champions. Les choses doivent s’améliorer.

Le Bayern Munich
Le Bayern Munich a connu un excellent début de saison, mais s’est fait surprendre ce weekend par le Hertha Berlin. Avant cette défaite 2-0, le Bayern avait remporté tous ses matchs précédents. Le Borussia Dortmund se hisse ainsi en tête du peloton en Bundesliga.

 Gerard Piqué
Gerard Piqué fut de nouveau en dessous de ses standards habituels lors de la défaite des Catalans ce weekend. Le trentenaire légendaire rame pour regagner sa forme cette saison, mais la blessure de Samuel Umtiti signifie qu’Ernesto Valverde devra se contenter de Piqué dans les semaines qui viennent.